Krach boursier de 2020 : les niveaux à surveiller

Les marchés financiers connaissent depuis le début février un krach boursier sans précédent de part sa violence puisque les indices ont perdu 40% en à peine quelques semaines avec des journées à -13% ce que je n’avais jamais connu jusque là.

krach-boursier-rapide-2020

Pourtant, si le krach bouriser est bien là, sa profondeur reste pour le moment mesurée : c’est surtout la vitesse à laquelle le marché s’est purgé qui a marqué les ésprits.

Krach boursier de 2020 : Rebond ou deuxième jambe baissière ?

Bien sur, et avant toute chose : je n’en sais rien.

A l’heure ou est rédigé cet article, le CAC oscille dans un range entre 4300 et 4550 points dans une grande neutralité, avant (forcément) de prendre une direction plus nette que ce soit vers une continuation du rebond ou d’une deuxième jambe de baisse.

Bien malin (et fortuné) celui qui sait prédire ou va le marché boursier, on peut cependant emettre des hypothèses qui ne sont ni un conseil en investissement ni une prophétie : simplement un plan qui consiste à savoir ce que l’on fait et quand.

Si les dernières semaines ont été malgrés quelques soubressauts tout à fait postives puisque les indices ont rebondi d’environ 30% pour les plus faibles (CAC40) à 50% pour le S&P500, j’ai du mal à croire que la correction est terminée.

Bien sur, je peux me tromper mais plusieurs éléments m’amènent à penser qu’une deuxième jambe de baisse nous attend :

  • La chine est réouverte mais aucun client pour passer commande et les chiffres qu’elle donne sont potentiellement falsifiés
  • Les marchés sont toujours dopés artificiellement aux liquidités et aux tweets
  • L’europe est quasiment à l’arrêt et va encore l’être pendant quelques semaines puis reprendre très progressivement
  • Les US bien qu’étant largement en tête des morts causés par le covid sont encore loin du pic épidimiologique
  • L’économie mondiale est à l’arrêt : même si c’est à court terme, nous n’avons jamais connu cela ce qui rend le « pricing » très difficile

Bref, à la crise du covid 19 et le krach boursier qu’il a occasionné, il faudra probablement ajouter la crise économique par la suite : est-elle est déjà pricée ? J’ai du mal à le croire.

Sur 10ans, le krach boursier que nous avons connu n’est pas si profond et selon moi en tout cas totalement décorrélé de la réalité sur le terrain.

Bien qu’ayant baissé comme les autres, certains titres solides sont à leur plus haut historique (Sartorius Stedim par ex) et le VIX reste à des niveaux élevés (45 / 60) ce qui n’augure que d’une chose : les spéculateurs ont pris le pas sur les investisseurs.

Krach boursier de 2020 : les niveaux à surveiller

Pourtant, si les day traders s’en donnent à coeur joie la réalité économique va selon ma lecture rapidement rattraper le marché que l’investisseur ambitieux mais prudent se doit de cadrer afin de définir ses niveaux d’entrée et d’invalidation.

Krach boursier ou pas, revenir à quelque chose de très basique en somme : attendre des signaux et identifier les supports clés et résistances à franchir, c’est l’exercice que je vous propose ici.

Je vous propose donc d’identifier les niveaux à surveiller sur le cac40 afin de cadrer notre plan d’action :

Niveau d’invalidation du scénario : 4700pts

cac40-krach-boursier-2020

On commence par le niveau d’invalidation de l’hypothèse : les 4700 pts au dessus desquels la reprise semble plus consistante qu’anticipé et il faudra prendre le franchissement de ce niveau comme un signal d’achat court terme.

Sur le graph on voit mon niveau de resistance à 4600 qui peut être franchie avant de redescendre, ce qu’on apelle un « fake out », il est donc plus prudent de parler des 4700 en cloture journalière (le cac cloture la journée au dessus)

S’il ne s’agit pas de mon hypothèse préférée pour la suite de ce krach boursier de 2020, il est néamoins possible que les réponses de la FED, BCE et gouvernements qui injectent des liquidités sans précédent suffisent à relancer la machine.

Les marchés seraient alors certes artificiellement maintenus, mais maintenus quand même, et il est bien connu que le marché peut avoir tort plus longtemps que votre capacité à rester solvable !

Krach boursier : mes niveaux d’achat sur le CAC40 en 2020

Avant d’évoquer les niveaux, je précise qu’il ne s’agit en aucun cas d’essayer de trouver les points bas du marché : il s’agit d’identifier des niveaux intéressant d’un point de vue de l’analyse technique et observer le comportement du marché sur ces niveaux.

Je précise également qu’il ne s’agit pas de conseil d’investissement mais simplement le partage de mon plan d’action, vous êtes libres et responsable de vos actes !

Le double creux à 3600 / 3700 pts

Il est possible que le CAC40 revienne tester son plus bas récent pour tenter ce que les analystes techniques apellent un double creux qui peut être dans la zone des 3600 / 3700pts avant de repartir peut être pour de bon.

cac40-2020-analyse-technique

Cela validerait un krach boursier express, finalement pas très profond mais tout à fait envisageable si les pays mettent fin rapidement au confinement et que l’économie repart vite et fort, scénario encore possible.

L’oblique long terme (3100pts)

Personnellement, j’achéterai en partie la zone des 3600pts car elle a du sens et tout n’est pas forcément noir dans le contexte actuel, cependant une autre zone aura encore plus d’intérêt : c’est l’oblique (en jaune) qui touche tous les creux du cac40 depuis sa création.

krach-boursier-2020-cac40

Le CAC40 étant cablé pour monter, il ne s’agit pas du point bas historique mais du prix d’entrée le plus optimisé tout en gardant la tendance haussière de fond de l’indice français.

A moins d’un vrai cataclysme j’ai du mal à considérer que cette zone ne serait pas tenue, et j’opterai personnellement pour des achats massifs dans cette zone qui me parait très intéressante sur du long terme.

Les 2500pts : dernier arrêt avant l’effondrement

Inutile de dire que si on arrive à ces niveaux c’est que l’économie mondiale est en très mauvais point et que le risque systémique (les banques) est avéré.

La zone des 2500 correspond aux plus bas de la crise de 2008 et constitue selon moi le dernier rempart avant non pas un krach boursier mais quelque chose de beaucoup plus grave et qu’il ne faut absolument pas souhaiter tant les conséquences économiques, sanitaires voir sécuritaires.

Bien qu’en utilisant le gros de mes cartouches avant, je garderai une partie en liquidités pour cette zone si jamais nous devions y aller.

Voilà, c’était mon analyse du krach boursier que nous sommes entrain de vivre, n’hésitez pas à partager cet article et à me dire en commentaire ou sur mon compte twitter ce que vous en pensez, nous sommes toujours plus intelligents à plusieurs !

2 commentaires sur “Krach boursier de 2020 : les niveaux à surveiller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *