investir-en-2020-actifs-beton

Investir en 2020 : 3 actifs en béton

3 actifs en béton pour investir en 2020

Investir en 2020 risque de ressembler à une partie de démineur tant cette année 2019 a été particulière et risque donc de fausser bien des analyses.

Alors que les marchés perdaient 20% en moins de 3 mois fin 2018, très peu auraient imaginer finir l’année 2019 sur des plus hauts, cassant résistance sur résistance et avec un cac frolant les 6000 points en décembre 2019.

investir-en-2020-cac40
-18% sur le cac40 entre octobre et décembre 2018. Qu’auriez-vous prédit pour 2019 ?

Investir en 2020 : le périlleux jeu des prédictions

A l’époque le risque macro économique était à son paroxysme : guerre commerciale chine vs états unis, le choc du brexit encore récent et l’économie mondiale qui vascille.

12 mois plus tard c’est l’euphorie sur les marchés, et les signes avant coureurs de récession s’éloignent, les chiffres des états unis (qui conditionne tout le reste) sont brillants tant dans le chomage, l’industrie que l’agriculture et même si une légère correction s’est faite sentir depuis début décembre, la situation est au beau fixe.

Tout cela pour dire que le jeu des prévisions est un jeu dangereux, hasardeux et qu’il est souvent difficile d’anticiper les tendances tant les marchés sont parfois imprévisibles.

investir-en-2020-boule-cristal

Nous allons tout de même tenter 3 supports d’investissement qui nous paraissent opportuns pour investir en 2020 : bien sur que nous risquons de nous tromper, l’idée est avant tout d’attirer votre attention sur ces actifs et de les suivre, puis de rentrer si la situation le permet.

Ah oui et avant d’attaquer concrétement, vous êtes bien sur seul responsable de vos faits et gestes, nous donnons des avis uniquement.

Le Palladium : n’est-il pas trop tard pour investir en 2020 ?

Le quoi? Le palladium enfin. Vous ne connaissez-pas ? Voici une définition rapide :

Le palladium fait partie du groupe du platine. Le corps simple palladium, platinoïde léger et rare, est parfois considéré comme un métal noble, pour les applications des métaux précieux.

Source : Wikipédia

Alors oui, c’est sans doute plus vendeur de parler de l’or, de l’argent voir du cuivre qui sont les métaux précieux les plus populaires.

C’est vrai aussi que ces 3 métaux sont dans une tendance positive et qu’il s’agira probablement encore d’un bon choix pour investir en 2020 mais on n’allait tout de même pas écrire un article entier pour vous dire qu’il fallait investir dans l’or !

Le palladium est donc un métal « précieux » dans le sens ou il est rare et c’est ce qui en fait tout son intérêt : de plus en plus rare et difficile à extraire, il a vu son cours augmenter de 310% en 3ans et ce n’est qu’un début tant la demande est forte et que les producteurs ont du mal à la soutenir comme l’explique cet article du financial times.

investir-en-2020-palladium
300% en 3ans et il est parfaitement possible que ce ne soit que le début du mouvement.

A quoi sert le palladium et pourquoi en acheter ?

La demande justement, d’ou vient-elle ? Et bien essentiellement des pots catalytiques des voitures qui sont un élement de dépollution important et qui équipe 100% des voitures thermiques ou hybrides produites partout dans le monde.

A noter que vu qu’il s’agit d’un élement de dépollution et que la pression des législateurs continue d’augmenter sur ce point avec la nouvelle norme mondiale WLTP par exemple, non seulement la demande pour la palladium augmente avec le volume mais aussi par voiture car celles-ci embarquent une quantité toujours plus importante de palladium afin de répondre aux dernières normes.

Ajoutez à cela le fait que l’électrique ne représente même pas 1% des ventes de modèles neufs et que les pots catalytiques ont une durée de vie de 20ans environ suite à quoi, il faut les changer ce qui gardera une pression sur la demande pendant encore au moins une voir deux décénies.

Comme si tout cela ne suffisait pas il y a un dernier élement : le palladium semble totalement décorrélé des autres actifs que sont les marchés action, métaux précieux ou les hydrocarbures ce qui le rend également intéressant en cas de trou d’air sur les marchés.

Le bitcoin

On change de monde avec un actif qui fait beaucoup parler de lui, souvent en mal.

Ses détracteurs disent qu’il n’est basé sur rien (« on thin air » dixit donald trump) et qu’il va ruiner les investisseurs qui s’en approchent, les bitcoin maximalists eux parlent d’un bitcoin à $100.000 ou $1.000.000 dans quelques années.

Dans cette jungle difficile d’y voir clair alors restons-en aux faits et ceux-ci sont clairs :

  • Bitcoin est l’actif financier ayant généré le meilleur rendement cumulé sur 10ans (0,0009$ à 7200$ aujourd’hui)
  • Bitcoin a réalisé 121% depuis le début de l’année jusqu’au 12 décembre 2019 soit 5 fois mieux que les marchés action.

Donc moi je veux bien que ce soit un actif risqué, que la régulation peut lui faire du mal ou que la chine l’interdit ce qui le prive d’un marché énorme : la réalité est que si vous êtes investisseur, vous ne pouvez pas passer à coté de l’actif ayant le plus efficace des 10 dernières années et ignorer son existence.

investir-en-2020-bitcoin
121% en un an sur 2019 pour le bitcoin.

Non la réalité avec bitcoin est qu’il faut lui réserver la taille qu’il mérite : ça reste un actif très volatile, très spéculatif qui peut corriger très fortement et donc lui allouer 90% de votre portefeuille est une erreur aussi grande que celle de l’ignorer.

Justement, nous sommes en plein dans une correction qui a commencé fin juin et qui a vu bitcoin perdre 48% depuis ses plus hauts annuels à 14000$ et végéte aujourd’hui autour des 7200$.

Cela correspond à un retracement fibonacci entre 61.8 et 65% du dernier mouvement haussier et donc à une « golden pocket » qui a souvent servi de support avant rebond dans le passé.

C’est donc potentiellement le bon moment pour un investisseur de long terme de mettre des billes et d’investir en 2020 dans le bitcoin via du cost dollar averaging par exemple.

L’astuce du capitaine : Halving du bitcoin en 2020

Autre élement d’importance : en mai 2020 aura lieu ce qu’on apelle un « halving » en cryptomonnaies. Il s’agit concrétement d’une date prédéfinie à partir de laquelle l’inflation de la cryptomonnaie (la production de nouveaux coins) est divisée par deux.

Cela a pour but de créer de la rareté : de moins en moins de bitcoins sont produits ce qui provoque une hausse du prix de celui-ci.

bitcoin-halving-prix
Chaque ligne verticale correspond à une date de halving

C’est exactement ce qui s’est passé lors des deux derniers halvings et il est tout à fait possible (mais pas certain évidemment) que ce soit encore le cas en 2020, raison pour laquelle nous pensons qu’il faut investir en 2020 sur la cryptomonnaie phare.

Bitcoin est passé de 15 à 800$ lors du premier halving et de 500 à plus de 16000$ lors du deuxième : des rendements stratosphériques, corrigés par la suite évidemment mais qui représentent des opportunités incroyables.

Tous ces élements consituent selon nous une excellente raison de s’exposer à ce genre d’évenements potentiellement très rémunérateurs et investir en 2020 dans du bitcoin sur une petite partie de son portefeuille.

Un tracker Nasdaq

Alors oui, à coté des deux précédents actifs que nous conseillons pour investir en 2020, avec le NASDAQ on à l’impression de mettre des charentaises et de revenir sur quelque chose de plus classique.

Tout d’abord un tracker (cliquez pour plus d’infos) est une ligne d’un portefeuille qui réplique exactement le cours d’un marché, il existe des trackers pour le cac40, pour le dax30 ou même des trackers de régions comme l’asie.

Pourquoi un tracker Nasdaq ? Tout simplement parce que les marchés financiers étant gouvernés par la loi des forces de newton, tout objet allant dans une direction et ne subissant pas de force contraire reste sur sa trajectoire. Et quelle trajectoire mes amis :

nasdaq-2012-2019
Investir c’est facile depuis 2012 : on achète du nasdaq et puis on part en vacances

Une valeur sure donc et pour des fondamentaux aussi simples que solides : nous vivons dans l’ère de l’information et la totalité des entreprises innovantes sur le sujets sont cotées sur le nasdaq.

La totalité des gros comme les GAFAM mais aussi les nouveaux liés à l’intelligence artificielle : impossible de savoir laquelle des composantes du nasdaq va superformer les autres alors un tracker fait très bien l’affaire en tant que placement « sur » (rien n’est sur dans la vie mais je ne parierai pas sur la chute des GAFAM si j’étais vous)

Voilà pourquoi un tracker Nadaq a donc une place de choix pour investir en 2020 mais comme c’était déjà le cas les années précédentes, que ce soit via un compte titre, ou une assurance-vie (Boursorama en propose par exemple)

Voilà pour notre tour des 3 actifs sur lesquels nous conseillons d’investir en 2020 : bien sur, nous n’avons pas de boule de cristal mais c’est à l’heure actuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *